Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/01/2013

Transmission de pensée...

Tel Hermès aux pieds ailés, je ne suis que le messager de l'aède... alsacien...

Encore et toujours le complexe de la cigale face à la fourmi...

la-cigale-et-la-fourmi.jpg

"01/09/2012 8h Magny (promo set) @ Feu La Cigale

Le temps de jouer notre EP devant un parterre de journaliste et de chaises vides, nous décidons de déposer une Maximator à la santé de notre Walter. En remerciant les journalistes de ne pas applaudir après le passage de notre EP, nous nous dirigeons vers l'entrée de la Cigale, pour y déclamer un poème :
 
Classe et génie,
Clinquant et sublime,
Verre qui tape
et son qui claque,
Dans l'abysse des discours sans fin
 
Prodige
Injustice...
C'est un peu ce qui raisonne
Et raisonnera
Quand en ces lieux
Des jeunes
Des vrais
S'exclameront
WALTER ! WALTER !
 
Ô Walter, chantre et muse de ces lieux
Entends nos paroles.
Dis leur, aux duconneaux
Apprends leur,
La substance et les tréfons de la musique.
 
Chie leur dessus,
Sur ceux qui ne remplissaient pas la salle,
Ceux pour qui la musique ne devait plus être
Mais simplement paraître et se faire violeuse.
 
Ne soyons pas aigres.
Juste un peu fou, juste un peu stupides.
Avinés et délicieux
Mais jamais autant que ton haut lieu
 
 
Walter quitte ce monde et c'est un peu
Comme un peuple qui a perdu son héros.
C'est l'élu qui descend de la montagne
Annoncer la mort de l'éternel
 
Quand tu pars,
C'est le chaînon qui fait comprendre
Que c'est aussi tout un monde,
Toute une attitude
Qui se meurt et mourra sans doute.
 
Pas par nous, je te rassure.
Notre malchance charnière sauve les limbes
De ce qu'a pu être le bon temps.
 
 
WALTER ! Saint prénom qui ressemble un peu aux nôtres...
Tu nous manques, vieux salopard !
En nous toujours raisonnera
Les notes qui quant à elle
Ont foutu notre audition en l'air. "