Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2006

Rencontres épistolaires ou tirs de pistolets ?

medium_Mars_attacks.jpg


Internet: des souris et des hommes neosteinbeckiens ou rencontre du 3e type neoburtonien?

Tout a commencé un certain samedi 24 juin 2006 sur un blog de Champignac…

D'après Le Petit Champignacien illustré ; article MDR (http://champignac.hautetfort.com/archive/2006/06/24/mdr.h...

http://champignac.hautetfort.com/trackback/540045)

Article original et originel :

"MDR
Le très mauvais supplément Écrans de Libération m'apprend que LOL et MDR seraient en régression parce que ringards. Comme d'habitude, je procède à un sondage sur Usenet, ce qui permet une datation.
Total : 188 000
2006 : 8 550
2005 : 17 300
2004 : 19 600
2003 : 24 300
2002 : 27 900
2001 : 32 800
2000 : 31 600
1999 : 15 000
1998 : 3 760
Avant : 270. Et un seul mot vraiment avant 1997. Je trouve ces chiffres dérisoirement faibles quand on pense qu'un seul forum peut avoir 30 000 messages en un mois. Avant 97, Internet et Usenet étaient vraiment confidentiels en France.
Il y a un pic en 2000-2001 qui correspond à la généralisation de l'accès Internet, mais le plus souvent en bas débit. Or à partir de 2002, l'augmentation des connexions haut débit a fait qu'Usenet a perdu un tiers environ de son trafic, si ce n'est la moitié dans certains cas, au profit d'autres modes de communications (blogues, tchats, MSN, etc.) Ce qui fait qu'en valeur relative, la proportion de MDR est pratiquement la même sur Usenet et qu'elle est sans doute plus forte sur les autres réseaux ou supports d'expression. Technorati m'amène plus de 66 000 MDR dans les blogues sur trois mois. C'est peu encore par rapport aux 10 millions de blogues (moins les 5 millions de Skyblogs), mais on ne peut parler alors d'une expression qui « a vite été abandonnée ». Ou alors c'est prendre ses désirs pour des réalités.
14:07 Publié dans Le français qui se fait | Lien permanent | Envoyer cette note


Commentaires
Ça m'agace de voir MDR dans un message. Encore plus que LOL(ita).
Ecrit par : Sylvie | samedi, 24 juin 2006


Faire passer le rire dans un texte écrit pose des problèmes à certains. Outre LOL et MDR, il y a encore les binettes hilares...
Mais dans l'imprimé aussi, il y a la détestable parenthèse (rires) insérée dans une interview, comme s'il s'agissait d'un compte rendu de l'Assemblée nationale. Pourquoi ne pas écrire Ha ha ha ! ou Hi hi hi !, qui introduisent plus de nuances ?
Le plus simple étant évidemment d'arrêter un instant la transcription et d'écrire une vraie phrase comme :

- Elle rit
- Il ricane
- Nous éclatons de rire
- Il émet un petit rire
- Elle pouffe
- Tout le monde se bidonne ...
Ecrit par : Pierre Enckell | samedi, 24 juin 2006


Pour les entretiens, on est plus près des didascalies et donc du théâtre. Il y a des moments où je me suis demandé si les parenthèses du type (il allume une cigarette) ou (silence) n'étaient pas là pour donner un effet de réel destiné à assurer de l'authenticité des propos rapportés, alors même que ceux-ci sont justement retravaillés à l'écrit. Il y a en effet un monde entre les verbatim de l'Assemblée nationale et puis les entretiens reproduits dans la presse.
Les sigles et semi-laids pourraient être une marque de distance, d'ironie. Mais ce sont souvent des formes phatiques. Un peu comme lorsqu'Hébert commençait un article du Père Duchêne en écrivant « Foutre ! » comme le rappelait Barthes. Je suis le blogue d'une charmante champignacienne et elle répond à tout le monde par un LOL en fin de phrase, même si les propos ne sont pas drôles. Cela veut juste dire qu'elle est contente et qu'elle remercie, salue. Un pur automatisme vide de sens.
Ecrit par : Dominique | samedi, 24 juin 2006


LOL !
(Non, c'est pour de rire.)
Ecrit par : Sylvie | samedi, 24 juin 2006

C'est fou comme vous pouvez avoir le temps de débatre sur un truc aussi inutile. Je ne pense etre le seul a qui vous faites profondément pitié. On devrait vous interdire de dire des conneries pareilles... allez vous cherchez des potes...
Ecrit par : non merci | samedi, 24 juin 2006

Allez vous chercher des potes
ou allez, vous cherchez des potes ?
Débattons-en...
Ecrit par : Sylvie | samedi, 24 juin 2006

Je soigne la présentation ?
« Allez vous chercher des potes ! »
ou
« Allez, vous cherchez des potes ! »
Ecrit par : Sylvie | samedi, 24 juin 2006

Je suis entièrement d'accord (pas avec la vieille blague dont on ne reparlera pas). J'ai une chose a dire a la personne qui a posté ce truc et a tous qui ont osé débatre: les sites de rencontre c'est fait pour les gens comme vous. c'est assez triste pour vous... on ne tombe pas bien plus bas
Ecrit par : critique anonyme | samedi, 24 juin 2006

« Je suis entièrement d'accord (pas avec la vieille blague dont on ne reparlera pas). J'ai une chose a dire a la personne qui a posté ce truc et a tous qui ont osé débatre: les sites de rencontre c'est fait pour les gens comme vous. c'est assez triste pour vous... on ne tombe pas bien plus bas »
J'ai rien compris...
Ecrit par : Sylvie | samedi, 24 juin 2006

T'as un peu du mal ma p'tite. J'essayai just de tendre la main a de pauvres personne en détresse apres la remarque tres juste qui notait l'innutilité de ce débat. Et j'y ajoutait que personnellement je pourrai me passer de tes vielles blagues. Je sais pas ce que vous en pensez... enfait je m'en fou.
Ecrit par : critique anonyme | samedi, 24 juin 2006

Bon... cela commence à bien faire ce troll, alors je balance en ligne l'IP du pollueur qui devient soudain moins anonyme : 82.123.167.253. Et je connais quelques moyens de retrouver l'origine du PC et de la connexion qui ont servi à écrire ces messages.
Ecrit par : Dominique | samedi, 24 juin 2006

Effacez tout, Dominique. Vous en avez le droit.
Ecrit par : Sylvie | samedi, 24 juin 2006

Je n'efface pas puisque l'on n'insulte que ma personne et mes propos (même si on me confond avec le regretté Thierry Metz qui ne peut plus protester). La bêtise est évidente et je la laisse telle quelle pour qu'elle puisse bien se regarder.
Ecrit par : Dominique | samedi, 24 juin 2006

Il a essayé de faire une erreur par mot, il a presque réussi, mais c'est lourd. Très lourd.
Ecrit par : Sylvie | samedi, 24 juin 2006

Qu'est-ce que tu veux que sa me fasse que tu balance mon IP? "La bêtise est évidente ", ca me fait plutot rire. Allez je vous laisse j'ai pas l'habitude de faire des trucs aussi cons. Sylvie et Dominique faudrait penser a vous trouver une vie (j'espere que t'as compris Sylvie...) Vous etes desesperants...
Ecrit par : la derniere | samedi, 24 juin 2006

Merci 83.202.55.65. On pourra vous retrouver avec toutes vos coordonnées, même en cas d'IP flottante. Vous n'êtes pas anonyme sur la Toile et un pseudo ou une adresse bidon ne protègent pas du tout.
Ecrit par : Dominique | samedi, 24 juin 2006

fais toi plaisir
Ecrit par : pffff | samedi, 24 juin 2006

Merci, 83.202.55.65, j'ai une vie. Mais je me demanderai toujours pourquoi certains changent de pseudo à chaque fois.
Ecrit par : Sylvie | samedi, 24 juin 2006

Sylvie : « Mais je me demanderai toujours pourquoi certains changent de pseudo à chaque fois. »
Sans doute pour prouver qu'ils ont de l'invention ;
Peut-être touchent-ils une subvention...
Ecrit par : Stéphane De Becker | dimanche, 25 juin 2006

Sylvie > On peut changer de pseudo pour tout un tas de raisons : pour faire une blague (en ce cas on adapte le pseudo à son propos, ou aux propos du billet), parce que son humeur s'y prête et que le pseudo traduit bien cette humeur ce jour-là, parce que le nouveau pseudo nous permet d'avoir d'autres vies, comme au cinéma (pourquoi se priver de cette multiplicité magique), parce que ça rend imperméable aux étiquettes... Toutes ces raisons sont bonnes, légitimes et compréhensibles je trouve, et je les fais souvent miennes, mais il y a une utilisation du pseudo que je condamne sans appel : l'anonymat de l'insulte, la lâcheté du commentaire creux et stupide, la nuisance masquée.
Ecrit par : Papotine | dimanche, 25 juin 2006

Zut, alors, je me lance dans le trLOL, et me voilà MRD euh... découvert !
Ecrit par : Ponte Facto | mardi, 27 juin 2006
Ponte Facto > C'est vous, 83.202.55.65 ?
Je me suis fait piéger ?
Zut ! Je savais bien que j'avais quelque chose contre les pseudos... Maintenant, je sais pourquoi.
Ecrit par : Sylvie | mardi, 27 juin 2006

Ponte Facto est abonné à Bluewin qui est un FAI suisse, il n'écrit pas à partir d'une connexion Wanadoo ADSL située à Paris.
Ecrit par : Dominique | mardi, 27 juin 2006

Il fait un double-Troll ?
(Orthotypographie non garantie.)
Ecrit par : Sylvie | mardi, 27 juin 2006

RGD, RGD bis, RGD ter !
"Qu'est-ce ?" me direz-vous. Tout simplement un nouveau concept linguistique (enfin, j'espère avoir l'opportunité dans faire ma TM (Trademark)): Rire à Gorge Déployée. C'est plus soyeux et chatoyant que LOL ou MDR, ne trouvez-vous pas ? Attention donc à mon copyright ! J'ai beaucoup aimé l'intervention de notre ami protéiforme (vous savez bien: "allez vous cherchez des potes..." (sic)), plus connu sous le pseudonyme du vengeur démasqué... RGD!!! Bis, bis!
Ecrit par : Doriane Purple | mercredi, 28 juin 2006 "

A suivre… "Ne courez pas, nous sommes vos amis ! "

http://marsattacks.warnerbros.com/

" Mieulx est de ris que de larmes escripre. Pour ce que rire est le propre de l'homme." Rabelais, in Gargantua.

 

medium_planete.4.jpg

http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=29284.html

A la prochaine incursion en eaux troubles dans une autre eXistenZ virtuelle! Promis, Crashé!

http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cperson...


Doriane Purple

15:15 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : blog, cinéma, Burton, Cronenberg, lettre