Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2006

Oraisons funèbres d’un boss pas du tout hué

              Ubi est, mors, victoria tua ?           
              Ô mort, où est ta victoire ?

              
medium_2.jpg
     Le ressort de ta montre a cassé       
     et ta dernière heure a sonné.      
     Adieu l’artiste.    
     Adieu le faux pouêt pouêt et le vrai poète…

« En dernier ressort 

Je connaissais un sportif qui prétendait

avoir plus de ressort que sa montre.

Pour le prouver, il a fait la course 

contre sa montre.   

Il a remonté sa montre,   

il s'est mis à marcher en même temps qu'elle.

Lorsque le ressort de la montre est arrivé en bout de course,

la montre s'est arrêtée.

Lui a continué,

et il a prétendu avoir gagné

en dernier ressort !
    
   
   

medium_1.4.jpg

Ouï-dire

Il y a des verbes qui se conjuguent
très irrégulièrement.
Par exemple, le verbe ouïr.
Le verbe ouïr, au présent, ça fait:
J'ois... j'ois...
Si au lieu de dire "j'entends", je dis "j'ois",
les gens vont penser que ce que j'entends est joyeux
alors que ce que j'entends peut être
particulièrement triste.
Il faudrait préciser:
"Dieu, que ce que j'ois est triste!"
J'ois...
Tu ois...
Tu ois mon chien qui aboie le soir au fonds des bois?
Il oit...
Oyons-nous?
Vous oyez...
Ils oient.
C'est bête!
L'oie oit. Elle oit, l'oie!
Ce que nous oyons, l'oie l'oit-elle?
Si au lieu de dire "l'oreille",
on dit "l'ouïe", alors:
Pour peut que l'oie apartienne à Louis:
- L'ouïe de l'oie de Louis a ouï.
- Ah oui?
Et qu'a ouï l'ouïe de l'oie de Louis?
- Elle a ouï ce que toute oie oit...
- Et qu'oit toute oie?
- Toute oie oit, quand mon chien aboie
le soir au fond des bois,
toute oie oit:
ouah! ouah!
Qu'elle oit, l'oie!...
Au passé, ça fait:
J'ouïs...
J'ouïs!
Il n'y a vraiment pas de quoi! »

 

 Raymond Devos

 http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3382,36-784107@51-783858,0.html

 http://www.univ-rouen.fr/flaubert/bovary/bovary_6/notices/oraisons.html

Les commentaires sont fermés.