Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2008

Etat de grâce…

Rire cristallin et juvénile de ma jeunesse rêvée et adorée…
Elle est là sous mes yeux, tendre et éclatante, fragile et éphémère, divine et infinie… Son rire brise avec éclat le pare-brise sombre de la nuit froide et ses yeux fulminants d’une vitalité insensée transpercent mon petit cœur d’enfant timide jusqu’aux tréfonds de mes années 80.
Un air doucereusement lancinant de Chris Rea émergeant de l’antique juke-box, éclabousse, tel un jus de fruit frais, nos visages soudainement lumineux dans ce cockpit de voiture, nous transportant à toute vitesse vers un passé intrinsèque …
Plaisirs chaleureux de l’été dans la froidure de l’hiver qui tombe déjà en lourds flocons de neige…
Je sais que je la perdrais un jour mais, en attendant, je savoure avec amour ses instants d’éternité qu’elle me prodigue avec ferveur.

 

 

Doriane Purple

13/12/2008

Eloge de l'oubli hellénique...

"Les heurts entre une police violente et une extrême gauche aguerrie sont réguliers en Grèce. En novembre 1973, la féroce répression de manifestations étudiantes avait sonné la fin de la dictature des colonels. En 1985, des émeutes anarchistes avaient éclaté dans le quartier d’Exarchia à Athènes, après l’assassinat par la police d’un lycéen. La mort en 1991 d’un professeur lors d’une manifestation avait suscité des violences. En 1995 et 1999, les commémorations du soulèvement de 1973 ont dégénéré. Les derniers heurts remontent à 2003, durant un sommet européen."

D'après Libération du 8 décembre 2008