Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2012

I alone

medium_Superman1.jpg
 
Où sont-ils ? Où sont tous ces gens, toutes ces personnes, toutes ces personnalités, tous ces individus, toutes ces individualités que j’ai tant admirés, que j’ai tant aimés ? Je ne les vois plus, comme si un douloureux suaire recouvrait complètement mes yeux. Où sont ces fantômes du passé sinon rivés dans ma mémoire omniprésente ?
Je suis seule, je me sens seule, je me sens si seule...
Avec eux, mon âge d’or enfantin s’en est retourné définitivement.
Avec eux, mon adolescence dorée m’a tourné le dos.
Avec eux, ma jeune vie d’adulte mordorée a claqué la porte derrière elle.
Tous ces grands repères vivants et vitaux de ma petite histoire ont, semble-t-il, disparu dans la brume aigre des années.
Je me sens si seule, je me sens seule, je suis seule, esseulée...
Je suis devenue un anachronisme gênant, dérangeant, à fuir absolument de par mon immobilisme révoltant. Plus rien à se dire, plus rien à s'échanger, plus rien à se confier sinon des silences ennuyés. Je suis devenu muette comme une tombe...
La vie se résume-t-elle à une illusion d’amitié, un mirage d’amour ? Peut-être pas...
Mais comment alors emprisonner ces moments fugaces dans une longue mais trop fragile bouteille de vie ? Ces instants s’écoulent inexorablement, peu à peu, au dehors, passant au travers du meilleur bouchon cacheté, brisant même le verre par des fissures douloureuses afin de s’épancher et s’échapper plus vite. Mais sur cette Terre grouillante de vies, ne sommes-nous pas seuls depuis notre naissance, abandonnés pour toujours, avec pour tout héritage cette anxiété de l’inconnu qui nous serre la gorge dès notre premier cri, cette angoisse de l’Inconnue qui nous serre le cœur lors de notre dernier râle ?
Nous sommes toujours seuls, mais nous ne le savons pas… ou nous nous le cachons hypocritement. Nous sommes tous innocents et cherchons vainement tous notre Dame Paix. Alors pourquoi attendre parmi nos semblables solitaires un quelconque Sauveur avec un grand S ? A moins que ce ne soit un grand S comme Solitude ? I Live alone. I alone ! Je ne suis que Solitude...
 
medium_olp_superman_m2.2.jpg
 

Doriane Purple

Commentaires

Ben alors !
Un p'tit coup de mou ?
Au moins la chanson est sympa, je l'ai réécouté avant hier.

Écrit par : Largonaute | 08/12/2006

Au risque de faire dépravé (sans e!), salace et un brin moqueur en déviant tes écrits, si tu ne proposes qu' "un p'tit coup de mou ?" aux nanas, tu ne risques pas de conclure de sitôt... surtout si les nanas en question sont des mâles hétéro...
Merci pour Live.

Écrit par : Doriane Purple | 09/12/2006

;-)

Écrit par : Largonaute | 10/12/2006

Un grand regret de ne pas avoir vu le groupe canadien Our Lady Peace au Noumatrouff à Mulhouse (sic) le 3 juin 1998 avec leur album Clumsy, pour cause d'examen de ma copine le lendemain. Ils ne sont plus revenus depuis lors en France... Sniff!

Écrit par : Doriane Purple | 24/06/2007

Les commentaires sont fermés.